Premier jour d’Alizé

Message du bord reçu dans la nuit - Classement de 8H30 le 4-11-2019 : 18eme - 18,7 nd - 509,2 nm du 1er - Reste 2488,5 nm.

"Premier Jour d'Alizé :


Les dernières 24h font parties des journées de navigation que l’on ne rencontre vraiment pas souvent en plein Atlantique. Mer plate, mi soleil, mi nuage, température de 25 degrés Celsius, 15/20 nœuds de vent avec un bateau à la vitesse du vent. C’était paisible à l’intérieur du bateau avec quand même des vitesses soutenues mais pas de sauts de vagues, vraiment appréciable.

La nuit dernière nous avons empanné (changé de direction par rapport au vent qui vient de derrière) vers le sud après avoir contourné la dorsale de l’anticyclone. C’était le début des alizés et des grandes glissades.

Nous sommes toujours dans l’exercice de tirer le 100% des capacités de notre machine afin de remonter au classement. On arrive à tenir les vitesses des bateaux à foils autour de nous (La mie Caline, La Fabrique...) et à rattraper nos concurrents directs à dérives droites. C’est génial d’avoir réduit notre retard avant l’arrivée du Pot au noir mais il reste encore 2500 nm à parcourir et ça va être truffé d’embûches.

Cet après-midi, nous avons doublé l’IMOCA « Time for Ocean » à moins de 5 nm de distance. On l’apercevait au loin alors on a échangé quelques mots par radio VHF. C’était plutôt sympa d’avoir un contact extérieur. On a abordé le sujet d’HUGO BOSS qui semble vraiment être dans la panade pour se sortir de la situation. Courage à Alex et Neal à bord et à toute l’équipe afin de ramener le bateau à bon port. Nous pratiquons un sport mécanique qui en plus est soumis à des risques extérieurs liés au milieu dans lequel il est pratiqué. C’est toujours la crainte, la casse mécanique peu importe comment cela arrive mais il est certain qu’il faut être conscient que cela existe car c’est parfois dur à digérer. Il faut plusieurs mois ou année de préparation à une course et puis tout s’arrête brutalement !! C’est un peu comme si à la finale du 100m d’athlétisme un coureur était amené à trébucher parce qu’un chien traverse devant lui ou qu’il marche sur un objet qui n’a rien à faire là. La sanction est immédiate mais inévitable.

Il reste encore environs 2,5 jours avant d’atteindre les portes du Pot au noir qui semble être assez costaud à traverser. On aura un petit aperçu de ce qu’il en est quand les premiers concurrents seront dedans.

Sinon la vie à bord n’est pas trop mal, les températures commencent à être très agréables. On a encore un peu de frais genre viande séchée/ fromages/ pain et fruits donc on profite des derniers instants avant de faire du 100% sous vide ou déshydraté.

J’espère que vous avez tous passé à bon week-end, maintenant place à une nouvelle semaine de travail ou votre rendement ne sera pas encore maximal car vous allez passer votre temps à actualiser la cartographie de la course, ahahaha ;-)

Bon début de semaine à tous et à très vite à bord du Dragon’ Boat V and B - Mayenne qui est à 21,53 nœuds de vitesse au moment où je termine de vous écrire. "

Max


© Photo : Jean-Marie LIOT